Erreurs à éviter pour de meilleurs taux d’intérêt

9 mai 2016

Rappel : comment fonctionne le crédit automobile ?

  • Tout travailleur / consommateur a un dossier de crédit. Ce dossier est basé notamment sur des cotes de crédit ou sur un pointage d’ensemble. Ces calculs sont faits par des entreprises qui prêtent de l’argent (les banques et les sociétés qui émettent des cartes de crédit) et par des entreprises privées spécialisées : Trans-Union et Equifax (au Canada).
  • Votre dossier de crédit, c’est le logbook de vos engagements financiers (baux, emprunts, hypothèques, achats à tempérament, utilisation de cartes de crédit, prêt-auto, etc.) et de la façon dont vous remboursez vos dettes.
  • Plus vous êtes assidu et constant dans vos mensualités (peu de manquements aux échéances), plus votre historique de paiement (dossier) est bon.
  • Meilleur est votre dossier de crédit, meilleures sont les chances d’obtenir du crédit, et meilleur est le taux d’intérêt qu’on vous accorde (banques, commerçants).
  • Les personnes ayant eu des problèmes financiers, et ayant donc une mauvaise cote de crédit, ont des difficultés à obtenir du crédit par la voie standard, par exemple pour l’acquisition d’une automobile.
  • Ces personnes font alors des demandes de financement à haut risque; ils prennent la voie des « 2ème et 3ème chances au crédit ».
  • Cette manière d’avoir du crédit automobile a ses inconvénients :
    • des taux d’intérêt plus élevés;
    • un prix d’achat ou de location pouvant être haussé significativement;
    • des obligations connexes;
  • Mais on peut se sortir de cette spirale perdante grâce aux conseils de spécialistes et en évitant un certain nombre d’erreurs.
  • À Québec, le Groupe Saillant Auto Crédit vous permet de stabiliser et d’améliorer votre crédit par le biais d’un financement automobile réaliste et constructif.

Financement automobile : les erreurs à éviter

  • Chercher du financement complètement en marge des banques. C’est une erreur parce qu’en dépit d’une régularité dans vos paiements, il n’en sera fait mention nulle part; votre dossier de crédit n’en profitera donc pas. Et parce qu’il s’agit d’un financement qui table sur le court terme et sur votre incapacité à faire vos paiements (la voiture est reprise et revendue à tempérament à un autre client).
  • Chercher du crédit auto sans un œil sur votre budget. Il faut plutôt réfléchir et ne pas succomber à une pulsion d’achat, à une publicité accrocheuse ou à l’attrait d’un showroom.
  • Considérer uniquement le «PPPP». Le plus petit paiement possible (à chaque mois) est une information parmi d’autres. L’important, c’est le montant total de l’engagement que vous prenez. Ainsi, évitez les trop longs termes, comme 84 mois par exemple.
  • Jouer sur le volume : faire beaucoup de demandes de crédit. C’est une autre erreur. Il est important de cibler une ou deux institutions financières reconnues, et de se concentrer à étoffer une demande convaincante. Pourquoi ? Parce que les demandes de crédit qui sont refusées sont inscrites à votre dossier de crédit, ce qui lui ajoute des éléments négatifs qui font baisser votre cote de crédit. Les experts de Groupe Saillant Auto Crédit connaissent bien les institutions financières et sauront s’adresser à celles qui sont les mieux placées pour répondre à votre situation.
  • Négocier les mensualités avant le prix du véhicule. En fait, c’est l’inverse qu’il faut faire. Mieux vaut faire baisser le prix d’une meilleure voiture que se faire avoir avec le fameux 0% d’intérêt (que vous auriez quand même eu avant la négociation) sur le financement (mensualités). Une vraie promotion porte sur le prix de vente et sur le taux d’intérêt.
  • Faire abstraction de la somme d’information reçue avant de signer. Le contrat : tout est là ! Il faut le lire, poser des questions et vérifier s’il s’agit de vrais rabais. Vous pourriez par exemple apprendre que les 30, 60 ou 90 premiers jours ne sont pas « gratuits », comme l’indique la pub, mais plutôt reportés en fin de terme.
  • Faire baisser les mensualités en versant un comptant. Selon tous les experts, pour une location à long terme, c’est une erreur.
  • Cibler une seule voiture. Il faut avoir un plan B et augmenter ses chances de financement pour une voiture d’occasion (ou plus petite) plutôt que de risquer de recevoir un refus pour une voiture « de rêve ».
  • Chercher un plan de financement auto en plein printemps et en début de mois. Ce sont les pires périodes. Pourquoi ? 1- Parce que la demande de voiture est forte au printemps : les clients sont nombreux et les chances de vendre sont élevées. Donc, la priorité va aux clients faciles. 2- Parce que les vendeurs font davantage d’efforts dans leur démarche (incluant des rabais) en fin de mois afin d’atteindre leur objectif mensuel de vente.
  • Opter pour un financement sans assurance. C’est une autre erreur. En crédit auto, il est avantageux d’inclure dans le deal l’assurance-prêt et la garantie automobile appropriée afin de pallier à toute éventualité.
  • Choisir un prêt personnel sans protection. En fait, il faut faire le contraire : vous devez vous assurer que l’argent obtenu (pour votre auto) représente des montants à rembourser qui seront stables en raison d’un taux d’intérêt fixe pour toute la durée du financement.

Faite affaires avec un expert en crédit spécialisé de Groupe Saillant Auto Crédit pour éviter toutes ces erreurs et tirer le maximum de votre situation.

Autres erreurs qui nuisent à votre dossier de crédit et ainsi au crédit auto

  • Tout ce qui est prélèvement automatique qui « rebondit », chèque sans provision et compte bancaire négatif ternissent votre dossier de crédit. Les institutions prêteuses en tiennent compte dans leur analyse avant d’approuver une demande de financement.
  • Ne pas payer ou tarder à payer une amende, une contravention, une pénalité.
  • Comme vous êtes souvent « serré », vous demandez des augmentations de limite de crédit. Si la société émettrice de vos cartes de crédit accepte, cela peut être pas si mal à court terme, mais à moyen terme vous vous enfoncerez et votre cote de crédit
  • Rechercher intensivement de crédit, sans égard au résultat, est une activité qui est notée à votre dossier de crédit, et cela vous dessert côté calcul de risque ou solidité d’emprunt, par exemple pour une voiture.
  • Annuler en vrac des anciens comptes de crédit. Désolé, mais cela ne fait pas automatiquement augmenter votre pointage (par exemple chez Equifax). Au contraire, cela peut enlever de la valeur à votre historique de crédit.
  • Cosigner un prêt automobile, celui d’un ami par exemple, sans savoir si celui-ci est constant dans ses paiements. Car s’il est «en retard», c’est aussi votre propre dossier de crédit qui écopera.
  • Prendre l’habitude de ne pas être rigoureux dans le respect de la date de paiement d’un solde dû. Après un mois, tout retard est inscrit à votre fiche; les retards importants vous font entrer dans la catégorie «mauvaise créance».
  • Vous utilisez plus de 50% du crédit disponible sur votre marge ou votre carte de crédit. Attention, car même si vous faites toujours vos paiements minima dus, cette proportion joue en défaveur de votre dossier de crédit.
  • Vous avez des dettes et vous dénichez une source de crédit pour les payer partiellement ou pour ne payer que ce qui est minimalement exigible. Cette tactique est la porte d’entrée de l’endettement profond et l’assombrissement de votre dossier de crédit.
  • Payer la somme mensuelle minimale, par exemple sur un compte de carte de crédit. L’erreur est ici de penser que la dette finira par être remboursée. Souvent, ces paiements de base ne servent qu’à payer les frais d’intérêt et de services.
  • Jamais examiner son dossier de crédit. Malheureusement, c’est une autre erreur, car il peut arriver que des inexactitudes y soient consignées qui affectent indûment votre cote de crédit.

Financement automobile : y a-t-il des inexactitudes dans votre dossier de crédit?

Tous les conseillers financiers sont d’avis qu’il faut demander copie de son dossier de crédit aux agences d’évaluation (Equifax et à TransUnion Canada), et ce au moins une fois l’an. Pourquoi ? Simplement pour vérifier qu’il n’y a pas d’erreurs (de dossier, de calcul, d’identité, etc.). Car des inexactitudes peuvent faire en sorte que les prêteurs refusent votre demande de crédit ou vous imposent un taux d’intérêt plus lourd. Les tentatives de vol d’identité sont souvent détectables par les demandes (cartes de crédit, hypothèques, etc.) que l’on retrouve notées dans votre dossier. Si vous y détectez une erreur, vous avez le droit de contester le renseignement fautif. La première chose à faire est de demander aux agences d’évaluation d’apporter les correctifs qui s’imposent. C’est gratuit. Groupe Saillant Auto Crédit peut vous aider à remettre à jour votre dossier.

 

Comment corriger une erreur dans mon dossier de crédit ?

Rappelons d’abord qu’il est impossible de modifier un renseignement qui s’appuie sur des faits avérés concernant un compte de crédit, comme une omission de paiement mensuel sur le remboursement d’un prêt. Par contre, des informations inexactes sont contestables et corrigibles. Pour ce faire, il faut :

  • justifier sa demande de correction en colligeant toutes les preuves pertinentes (reçus, relevés bancaires, documents, etc.);
  • communiquer avec les agences TransUnion et Equifax Canada et utiliser les formulaires qu’elles ont produits aux fins de mise à jour des dossiers. Ces agences communiqueront avec les prêteurs pour valider vos informations. S’ils infirment, le dossier ne sera pas modifié;
  • voir à ce que les corrections apportées au dossier de crédit soient connues, ce qui implique que les agences ont l’obligation légale d’envoyer une copie révisée aux personnes qui ont consulté le dossier en question;
  • contacter les prêteurs si l’on veut que les choses aillent plus rapidement : on les informe des erreurs en question et on leur demande d’enjoindre les agences d’évaluation de crédit à procéder aux correctifs;
  • advenant des complications ou des refus indus, il est possible de porter sa demande à un niveau supérieur (au sein des agences ou auprès de l’ACFC);
  • s’il y a toujours un problème, faire inscrire dans le dossier de crédit une note appelée «Déclaration du consommateur» dans laquelle la personne précise en 100 mots ce qui doit l’être concernant des renseignements qu’elle juge inexacts.

Quel spécialiste en crédit automobile choisir à Québec?

Le Groupe Saillant Auto Crédit vend 4000 véhicules neufs et réalise 200 rétablissements de crédit par année. En association avec des concessionnaires du groupe, il propose des solutions avantageuses et réalistes : des voitures qui conviennent aux moyens financiers des clients. Ceux-ci peuvent alors atteindre leur objectif de rétablissement de crédit. Ces concessionnaires sont solides, transparents et fiables. Tous les véhicules usagés vendus par Groupe Saillant Auto Crédit sont inspectés, réparés et relativement récents (2011 et +).

Obtenez le meilleur taux d’intérêt pour votre financement automobile

Les experts du Groupe Saillant Auto Crédit veillent à stabiliser et à améliorer le crédit en y allant avec une approche prudente et constructive. Une cote de crédit n’est pas définitive, un historique de crédit peut s’embellir, et rétablir son crédit est possible même après une faillite. Contactez-nous dès maintenant pour connaître toutes les possibilités et saisir toutes les opportunités qui s’offrent à vous.

Retour aux articles

Demande d'approbation de crédit

Remplissez ce formulaire, notre équipe vous vous recontactera rapidement pour confirmer la rencontre


Membre du Groupe Saillant

Ste-Foy Toyota
Laurier Mazda
Option Subaru
Ste-Foy Hyundai
Groupe Saillant Auto Crédit – No 1 en rétablissement de crédit
Groupe Saillant